Gynel Ininahazwe

Accueil> les témoignages > Gynel Ininahazwe

Témoignage

Mon petit pays au grand coeur

Je te parle de mon pays de façon humoristique

Car la vérité est bien plus que dramatique

Je suis un jeune parmi d’autres ayant perdu ses racines

Un petit pays au grand cœur le Burundi mes origines

SN est ses bons repas sur le chemin de la découverte

Des familles pauvres mais riches au fond qui m’ont nourri et couvert

Une association bien fondée qui m’as permis de me remoover

M’a rappelé d’où je venais et d’y retourner bien plus souvent

Des conférences intéressantes, des ateliers portant ses fruits
M’ont rappelé que j’étais un jeune arbre pouvant donner de bons fruits
Des gens s’y sont investis comme si le pays était le-leur

Venant des 4 coins du monde voyageant pendant des heures

Ils ont portés sur leur dos la malchance des autres
S’acharnant au chantier Noirs et Blancs côte à côte

Je ferai du porte à porte car je compte bien me faire entendre

On a tous une perche dans la main droite il était temps que je la tende

Le sourire des paysans ne me laissait pas indifférent

Il y avait de l’amour et de la misère malgré nos différences

On retrouve la paix dans un pays ayant connus de vrais massacres
On est tous les mêmes! Message auquel je me consacre
Pourquoi se faire la guerre si ton ennemi te ressemble

Ce n’est qu’une perte de temps, tout ça pour finir en cendre

J’ai été personnellement touché par la vie que mène les Batwa
Ecartés de la société vivants en masse sous un petit toit

Le salaire mensuel des sentinelles m’a également frappé l’esprit

Je veux également frapper les vôtres quand j’écris, quand je m’exprime
Je tiens à remercier les gens qui m’ont permis d’y aller

Qui ont contribué à la reconstitution de mon petit pays au grand cœur


Je viens d’Europe, mais mon esprit reste en Afrique

Quand je descend au pays ce n’est pas pour dépenser mon fric

Je partage la souffrance de l’enfer que vivent mes frères

Les maladies règnent sur ses terres à part ça que veux-tu qu’on fasse
Souvent en Europe, on dramatise pour peu de choses

Pendant que mes frères de l’autre côté se battent pour défendre des causes
Pour nous, tout est disponible alors profitons à fond

Si t’as de l’argent à gaspiller vaut mieux le mettre dans des fonds.

Gynel Ininahazwe
Artiste
Belgique, Bruxelles
Participant