Tim Neels

Accueil> les témoignages > Tim Neels

Témoignage

Experience forum des jeunes 2008

Ma motivation pour participer au forum était mon amour pour voyager d’une manière pas touristique et le fait que j’aime connaître des autres cultures et surtout les gens qui vivent dans cette autre culture, en plus je voulais faire un travail pour la bonne cause. Toutes ces choses j’ai bien trouvé dans l’histoire du forum des jeunes 2008.

Au début j’étais un peu inquiété avec tout qui s’agit du forum parce qu’il y avait l’organisation qui étais un peu chaotique, avec le change de date et les billets d’avion au dernier coup. En plus je me demandais si la situation en Burundi étais suffissent sure, comme l’ambassade des Pays-Bas n’a pas voulu envoyer le groupe des jeunes Hollandais pour raisons de sécurité. Autres choses qui m’inquiétaient étaient comment j’aillais réagir sur la pauvreté, comment va être le contact avec les jeunes, le travail au chantier,…

Mes de coup que j’étais arrivé en Burundi la plupart de ces inquiétudes ont disparu. Surtout la sécurité en Burundi m’a étonné. Je ne m’ai jamais senti anxieux et ça dans un pays qui vient d’être dans une guerre violente. Bien sûr il y avait des militaires et des policiers armés partout et en grand quantité mais ils ne m’ont jamais dérangé. En plus les gens dans la rue étaient toujours très gentilles (et toujours un peu trop enthousiaste de voir un blanc) et dans les 5 semaines que j’étais au Burundi je n’ai jamais étaient robé. Aussi au sujet du forum mes inquiétudes étaient pour rien. Le contact avec les jeunes était super bien, je n’avais pas osé d’espérer que serait si bien. J’ai fait plusieurs bons amis entre les jeunes avec lesquels je continue d’avoir contact. En plus j’ai pu discuter de beaucoup des choses sérieuses sur la vie avec eux ce qui m’a fait beaucoup plaisir (surtout parce que j’étudie la philosophie) et qui m’a donné une nouvelle vue sur la vie en générale. Il s’agitait des différences de culture, la problématique d’émigration, des religions, des ethnies, de la guerre en Burundi, de l’éducation, de la politique de la Belgique, la pauvreté et les autres problèmes au Burundi et beaucoup des choses en plus, mais surtout de la discrimination qui était le point centrale du forum.

Malgré qu’il y ait quelques problèmes avec l’organisation à cause des manques budgétaires (la crise politique de la Belgique et la décision Hollandais au dernier coup) le forum est très bien passé. Les organisateurs ont montré leur possibilité de s’adapter à la situation. Pendant le matin il y avait le travail au chantier dans un petit village ou on a construit dix maisons en brique aves les maçons locales et la population du village. Dans l’après-midi il y avait des activités avec les jeunes, le sport, les ateliers (par exemple du danse et de la poterie) et les conférences sur la discrimination, qui étaient préparées et exposées par les jeunes. Et pendant les soirées nous avions encore d’autres activités. En plus les jeunes étaient divisés en trois équipes pour faire un tour de rôle dans la cuisine. C’était intéressant de voir l’adaptation à ce travail pour ceux avec un caractère macho ce qui est encore courant au Burundi. Comme résultat ces activités ont créé un lien fort entre les jeunes des nationalités différents. (Burundais, Belges, Congolais et Canadien).

Au sujet de la construction des maisons, je ne suis pas totalement satisfait. Car les gens dans ce village n’avaient pas des maisons comme il faut et pas des moyens du tout, c’étais un très bien idée de construire des maisons pour eux.

Mais je reste encore avec des questions comme celui-ci: si les gens là-bas doivent lutter chaque jour pour avoir le minimum extrême pour pouvoir survivre, pour avoir quelque chose a manger, alors que beaucoup des fois ils ne le réussissent pas, serait-il leur préoccupation le plus grand d’avoir des bonnes maisons en brique ?

Je sais que cette critique est un peu facile de mon part, parce que je n’ai pas une meilleure solution moi-même en ce cas, et j’ai oublié de mentionner l’histoire de l’eau courant qu’on est en traîne de mettre dans le village. Je veux dire que c’est plutôt une acte symbolique de l’aide Nord-Sud qu’on a fait dans ce village, surtout parce que les médias ont fait beaucoup de publicité de ce projet.

De tout façon je suis très content d’avoir participé au forum, et pour moi les points les plus forts sont le contact entre les jeunes et leur sensibilisation et le signal symbolique d’engagement Nord-Sud qu’on a fait avec construire des maisons pour les gens de cette village. Urakoze cane !

Tim Neels