Le projet « Forum des jeunes Nord-Sud pour la reconstruction du Burundi » est le plus important des objectifs de l’asbl IRIBA. En effet, cette association a choisi d’investir dans le renforcement des contacts entre les jeunes du Nord et du Sud, indispensables à la construction d’un monde meilleur dont nous rêvons tous. C’est ainsi, qu’à travers ce projet, IRIBA organise chaque année, depuis cinq ans, une activité d’intérêt public pour aider à la reconstruction du Burundi et donne ainsi l’occasion à ces jeunes que tout oppose, de se découvrir.

Dès l’appel à candidature, l’enthousiasme des jeunes était tel, que nous avions dû limiter le nombre, et ce, malgré le manque de financement. Chaque participant au forum a dû en effet supporter personnellement les frais du voyage et du séjour. C’était impressionnant de constater, leur extrême motivation et leur impatience à partager cette expérience. C’était aussi très encourageant pour les organisateurs pour continuer les préparatifs. Soulignons également le soutien des parents,

Chaque année, les appréhensions des jeunes face à cette nouvelle expérience sont présentes, sans que ce soit pour autant un frein à la décision de l’engagement !
La rencontre des jeunes européens, burundais, canadiens et congolais est toujours touchante. Confiants, ils entrent en contact naturellement, échangeant sur leur identité et leurs valeurs respectives, collaborant ainsi pour le reste du séjour. La nostalgie et la mélancolie font bien sûr aussi partie des émotions vécues, mais cela ne dure pas.

C’est fascinant, la facilité avec laquelle les jeunes, qui ne se connaissent pas au départ, nouent des liens d’amitiés, collaborent, échangent, se découvrent et s’apprécient.
C’est en partie pour cette raison que l’asbl IRIBA tient beaucoup à ce projet car les jeunes peuvent aujourd’hui constituer la base d’une coopération bilatérale entre le Nord et le Sud.
Ils ont non seulement la satisfaction d’avoir participé, si peu soit-il, à la reconstruction du Burundi, mais également d’avoir découvert un monde totalement différent du leur, duquel, par la rencontre, le travail en commun et la cohabitation, ils se sont rapprochés !

Claude Ntahuga,
Directeur IRIBA